Accueil

“J’ai créé ce site pour tous les propriétaires de chiens qui adorent leur animal mais qui deviennent dingues à cause des poils qu’il perd.”

Pas le temps de tout lire ?

Pour comprendre en une minute pourquoi votre chien perd ses poils, cliquez ici.

Pour que votre chien ne perde plus ses poils

Bonjour,

Je m’appelle Jean-Victor Costa. Je suis consultant en entreprise. Je vis en Normandie depuis 2004 après 35 ans passés en région parisienne.

J’ai créé ce site pour tous les propriétaires de chiens qui adorent leur animal mais qui deviennent dingues à cause des poils qu’il perd.

C’était mon cas, et j’ai trouvé une solution complètement par hasard (je n’ai aucun mérite à cela). C’était tellement extraordinaire à mes yeux que j’ai eu envie de partager mon expérience.

Stop aux Poils labrador

Fin 2002, j’ai fait l’acquisition d’un labrador (couleur sable pour les connaisseurs) que j’ai rebaptisé Pitou.

J’adore mon chien pour tout un tas de raisons que vous comprendrez si vous-même possédez un chien.

Pitou, mon labrador

Bref, tout aurait été pour le mieux dans le meilleur des mondes si… Pitou ne perdait pas ses poils.

Ce qu’il y a de dingue, c’est que jamais personne ne m’avait dit que les labradors perdaient leurs poils comme ça avant que j’en achète un mais que depuis que je l’ai, tous les propriétaires de labradors semblent vivre la même galère.

Et quand je dis galère, je veux dire problème SANS SOLUTION !

On a tout essayé. Des compléments alimentaires, des croquettes différentes (même les spéciales retrievers de chez Royal Canin). Les vétérinaires n’ont aucune solution. J’ai lu que c’était soi-disant à cause du fait qu’on vivait en appartement et qu’avec la chaleur des radiateurs le chien perdait ses poils (en gros, il croirait que c’est l’été).

Depuis qu’on est en Normandie, je peux vous dire que l’on vit quelques degrés en dessous de ce que l’on connaissait à Paris, mais que ça n’a rien changé.

Et ce n’est même pas une question de mue : Pitou perd ses poils 365 jours par an !

Vous croyez que vous comprenez ce que je veux dire ? Laissez-moi m’en assurer :

  • malgré deux brossages quotidiens laissant dans la brosse un véritable molleton de poils (les labradors ont un sous-poil abondant et très fin), il fallait passer l’aspirateur une voire deux fois par jour !
  • nous avions renoncé à l’emmener avec nous en voiture : même en bâchant notre coffre, c’était une demi-heure de nettoyage en rentrant des poils partout dans la maison, dès qu’il nous frôlait et pour peu que l’on porte un vêtement sombre c’était la crise de nerfs assurée
  • en plus, son poil était recouvert d’une sorte de pellicule blanche (je veux bien que ses poils soient hydrofuges, mais à ce point…), ce qui faisait qu’on se retrouvait avec la paume de la main blanche à chaque fois qu’on le caressait.

Vous pouvez imaginer ce qu’il y a de frustrant à être privé de tous ces moments sympas que l’on peut avoir avec son chien, à redouter cette proximité à cause des conséquences sur vos vêtements, etc.

Bref, je n’en jette plus, la cour est pleine.

Des questions ? Contactez-moi !

Un effet secondaire inattendu

Comme je vous l’ai dit, je suis consultant. En 2005, j’ai eu comme client un type très sympa, David D., qui commercialisait des produits à l’aloe vera (voir article Wikipedia).

J’ai pris l’habitude de consommer ses produits, en particulier une sorte de sirop d’aloe vera vraiment bien à différents points de vue.

En 2009, Pitou a fait une sorte d’infection urinaire. Pas un truc bien méchant qui aurait nécessité de l’emmener chez le véto. Je lui ai donné de la vitamine C, du gel d’aloe vera, on lui a fait des câlins et le lendemain c’était réglé.

Quelques jours plus tard, je ne saurais pas dire exactement pourquoi, mais j’ai craint qu’il ne rechute. Peut-être ai-je inconsciemment noté un détail qui m’a fait penser cela ?

Je ne sais pas, je ne m’en souviens plus.

Bref, à titre préventif, je décide de lui verser un bouchon d’aloe vera dans son bol de croquettes deux fois par jour (il mange le matin et le soir).

La première chose que j’ai remarquée, c’était que lorsque l’on partait en balade en forêt, il avait plus la pêche, au retour. Pitou était en « pleine force de l’âge », comme on dit, et les labradors sont des chiens plutôt costauds, genre 35 kg de muscles. Mais bon, je trouvais qu’il tirait un peu la langue des fois, voire qu’il se faisait attendre.

Et là, quand on arrivait à l’entrée de notre terrain, il avait encore l’énergie de galoper vers la maison.

Alors, j’ai continué le traitement, parce que je suis comme vous : je veux faire le maximum pour que mon chien soit en bonne santé.

Au bout d’une semaine environ, Valérie, ma compagne me dit :

« J’ai l’impression que Pitou perd moins ses poils. »

Ce genre de phrase, on se les était déjà dites des dizaines de fois, autant de faux espoirs en 7 ans !

Disons que l’on s’était résigné à prendre du recul par rapport à ces bonnes nouvelles qui étaient régulièrement démenties par une chute de poils carabinée les jours suivants.

Etonnamment, dans les jours qui suivirent, rien ne vint atténuer ce début d’espoir.

Vous qui avez eu la patience de me lire jusqu’ici, avez immédiatement fait le rapprochement entre le traitement et les poils.

Mais pas nous, enfin pas tout de suite. Parce que l’on a une vie assez active et que l’on doit penser à des tas de trucs et qu’on n’est pas le CNRS. Je veux dire que le traitement à l’aloe vera, je ne l’avais pas fait dans un but expérimental de recherche scientifique, mais juste à titre préventif pour que Pitou ne retombe pas malade et parce qu’il avait l’air plus en forme.

Quelques jours plus tard, disons au bout de deux semaines de traitement, là on s’est vraiment rendu compte qu’il se passait quelque chose. Non seulement il n’était plus nécessaire de passer l’aspirateur comme avant, mais un brossage intensif de Pitou (alors que ça faisait au moins une semaine qu’on ne l’avait pas brossé) s’était soldé par quelques vagues poils sur la brosse !

Pitou ne perdait plus ses poils et en plus il n’y avait plus la pellicule blanchâtre dont je vous ai parlé. Son poil est vraiment doux, soyeux, comme il l’était auparavant… quand il venait d’être shampooiné.

C’est vraiment une autre vie.

[Remarque : l’article ci-dessus, qui a été écrit fin 2009, fait référence à un produit que j’achetais à l’époque pour mon usage personnel et que j’ai donné à mon chien avec succès.

Le produit que j’utilise depuis 2012 est plus complet et plus naturel que celui que j’utilisais en 2009. Je le présente ici.

Des questions ? Contactez-moi !

Combien ça coûte ?

La bouteille de gel à l’aloe vera coûte 33 € TTC (plus frais de port). Elle contient un litre de produit.

A raison de deux bouchons par jour (dose pour un grand chien) une bouteille d’un litre dure environ deux mois.

Bref, pour quelques dizaines de centimes par jour, finie la galère des poils !

Quand on pense qu’un chien qui perd ses poils, c’est en moyenne 2 heures supplémentaires de ménage/nettoyage/brossage par semaine !

Sans compter nos deux aspirateurs qui ont rendu l’âme…

J’oubliais : plus de maladie non plus. Mais bon, Pitou tombe rarement malade..

Je ne sais pas si le ou les éléments contenus dans ce gel qui lui faisaient défaut et dont le manque lui provoquait ses chutes de poils feront le même effet à votre chien.

Je sais juste que ça nous a franchement changé la vie au quotidien.

J’ai même pu, dernièrement, remettre un tapis dans mon bureau, alors que depuis 7 ans on avait un peu oublié le concept, si vous voyez ce que je veux dire.

Si vous avez des questions, ou pour savoir comment vous procurer de ce produit, adressez-moi un message par la page de contact.

A bientôt peut-être, en espérant que mon expérience aide beaucoup d’autres propriétaires de chiens.

Un chien qui perd ses poils, c’est en moyenne 2 heures supplémentaires de ménage/nettoyage/brossage par semaine.

Soit 16 heures tous les deux mois… que vous pourrez économiser.